Peut-on vaincre l’eczéma ?

D’origine allergique, aiguë ou chronique, l’eczéma est une maladie de la peau très fréquente provoquant de fortes démangeaisons et qui motive jusqu’à 30 % des consultations en dermatologie. Heureusement, on peut la prévenir et la traiter !

UNE DERMATOSE COURANTE
L’eczéma est une dermatose prurigineuse caractérisée par une inflammation non contagieuse de la peau qui s’accompagne de rougeurs, de fines vésicules, de squames et de démangeaisons. Il peut commencer très tôt dans la vie, et s’observe même chez les nourrissons. Les personnes atteintes connaissent des périodes communément appelées « poussées d’eczéma », durant lesquelles les symptômes s’aggravent. Ces poussées, de durée variable, sont entrecoupées de périodes de rémission. L’eczéma est souvent associé à l’asthme ou à diverses réactions allergiques.

DIFFERENTES FORMES
L’eczéma chronique
Il peut être de forme sèche (la peau présente des placards rouges et croûteux mal délimités, avec une desquamation variable), lichénifié (placards de peau épaisse, parcourues de sillons) ou dyshidrosique (vésicules sur les faces latérales des doigts, qui en se rompant peuvent former des croûtes ou des fissures).

La dermatite atopique
C’est la forme la plus courante d’eczéma chronique. Latopie est la tendance à réagir par des réactions allergiques médiées par des anticorps appelés IgE au contact d’allergènes normalement inoffensifs pour Le reste de la population (poussières, pollen, poils d’animaux, etc.).

La dermatite de contact
Elle se caractérise par des lésions d’eczéma apparaissant en moyenne 3 jours après un contact de la peau avec certaines substances appelées allergènes. Cette réaction allergique ne survient pas nécessairement lors du premier contact et elle peut apparaître après plusieurs mois ou années de tolérance à l’allergène.

STRESS & FATIGUE CAUSE
La plupart des maladies de peau sont liées à des infections diverses : par des bactéries, des virus, voire des parasites. Mais il arrive aussi que le psychisme joue un rôle. On sait ainsi que face à une grosse contrariété, ou un choc, certains voient apparaître de l’eczéma, des aphtes, des dartres, voire une attaque d’herpès, un zona ou encore du psoriasis. C’est même courant chez les bébés et les ados.

QUELLE PREVENTION ?
Elle consiste à supprimer tout contact avec l’allergène dépisté par un allergologue.Une désensibilisation est parfois possible. L’évitement peut être très compliqué lorsqu’il y a polysensibilisation. Dans le cas de la dermatite atopique, il faudra éviter au maximum l’exposition aux allergènes aériens (pollens, acariens…) et de maintenir la peau bien hydratée avec une crème hypoallergénique.

QUELS TRAITEMENTS ?
En local
il repose d’une part sur les antiseptiques pour éviter la surinfection et d’autre part sur la corticothérapie locale. A la phase érythémateuse, les antiseptiques en solution aqueuse ou alcoolique sont prescrits de façon systématique avant les dermocorticoïdes : Hexamidine, chlorhexidine, Septéal.

Par voie orale
Si un traitement par voie orale est nécessaire, il reposera sur les antihistaminiques pour calmer les démangeaisons. Les corticoïdes par voie orale n’ont pas d’indication dans l’eczéma. En cas de surinfection, les antibiotiques sont utilisés.

DES SOLUTIONS NATURELLES
L’argile verte !
Pour combattre de façon naturelle les problèmes de peaux comme l’eczéma, l’argile verte est idéale. 100% naturelle et économique, elle vous permettra de retrouver un teint clair, frais, lisse et éclatant. C’est pourquoi il s’agit d’un des secrets de beauté les plus plébiscités pour leur action sur la peau.

L’eau de mer
Le bain d’eau de mer apporte à la peau hydratation, éclat, bonne mine, et accélère la cicatrisation grâce notamment au zinc (anti- inflammatoire). Le sel contenu dans l’eau de mer, lui, a un effet astringent qui accélère la cicatrisation et exfoliant, ce qui rend la peau douce et lisse. En thalasso, l’eau de mer (filtrée) soigne les maladies comme l’acné, l’eczéma, l’herpès, le psoriasis, l’urticaire, les irritations et démangeaisons.

Le manganèse
Le manganèse peut être utilisé en tant que modificateur de terrain dans les allergies franches : urticaires et oedème de Quincke, eczéma allergique, rhume des foins, allergies alimentaires.

L’homéopathie !
Certains médecins penchent pour des médecines douces, telles que l’’homéopathie. Cela dépend du type d’allergène, et dans les cas où il n’y a évidemment pas d’urgence. Elle est recommandée dans les cas de rhinite, conjonctivite allergique ou en cas d’eczéma léger. En matière d’éczéma, on recommande le Natrum muriaticum, le Sulfur, la Belladonna, Le Cantharis, le Nitricum, en 9CH.