Les tireuses à bière: une pression toujours fraîche

Attention, poids lourds ! Une tireuse à bière, ça prend de la place, que ce soit sur votre plan de travail ou sur une desserte. Il vous faudra y caser une sorte de grosse bombonne isotherme intégrant un mécanisme de tirage pour fût couplé à un système de réfrigération. Elle conserve le fût (de 2, 5 ou 6 litres) entre 2 et 4° C, une température plus basse que dans nombre de frigos (entre 5 et 6° C en moyenne).

DES ÉCOSYSTÈMES PROPRIÉTAIRES
L’offre s’articule autour de deux acteurs principaux, qui ont installé des écosystèmes propriétaires comme celui de Nespresso pour le café. Les fûts de l’un ne sont donc pas compatibles avec les tireuses à bière de l’autre. Seuls quelques indépendants, mais dont les ventes restent marginales, essaient de proposer des machines dites « universelles ». BeerTender est le système le plus connu, élaboré par Heineken et le groupe Seb/Krups. Il utilise des fûts pressurisés de 5 litres, vendus à partir de 15 €, que l’on trouve en supermarché. Pour les installer dans une machine BeerTender, on leur ajoute un tube de raccordement (moins de 0,5 € l’unité) qu’il est conseillé, pour des raisons d’hygiène, de changer à chaque nouveau fût. Vous avez le choix entre une dizaine de marques de grande diffusion (Heineken, Fischer, Affligem, Pelforth, Desperados, Edelweiss…). Une fois entamé, un fût a une durée de conservation de 30 jours. Il est possible de le remettre au réfrigérateur si vous souhaitez éteindre la tireuse.

UN CHOIX VASTE, PLUS HAUT DE GAMME
Le principal concurrent, PerfectDraft opte pour une approche plus haut de gamme. Il est issu d’un partenariat entre Philips et AB InBev, le plus grand brasseur au monde. Les fûts, toujours pressurisés ont une contenance de 6 litres. Plus chers (à partir de 25 € avec une consigne de 5 € en sus) et plus rares en supermarché, ils sont le plus souvent vendus dans un réseau de boutiques et sur des sites internet spécialisés. En contrepartie, le choix de bières est plus vaste, composé de plusieurs dizaines de références (Leffe, Hoegaarden, Lowenbräu, Franziskaner, Jupiler…). La durée de conservation est de 30 jours dans la tireuse. Pour préserver ses qualités, la bière est enfermée dans une poche étanche à l’intérieur du fût. Chaque fois que l’on tire, une pompe intégrée à la machine remet de la pression dans le fût afin de comprimer la poche. Un perfectionnement dont ne dispose pas le système BeerTender. Vous pouvez donc faire face à un manque de pression en fin de fût. Pour pallier cet inconvénient, les groupes Seb et Heineken ont conçu un second système qui intègre une pompe de pressurisation, comme chez PerfectDraft. Baptisé Torp, il s’adresse à une clientèle de connaisseurs à la recherche de bières plus haut de gamme et variées. Les fûts sont de 2 litres (à partir de 8 €) et ont une durée de conservation de 15 jours après ouverture.Enfin, quelques marques proposent des tireuses plus ou moins universelles. Ces machines sont parfois compatibles avec les fûts BeerTender et PerfectDraft ou avec ceux non pressurisés de brasseurs indépendants auxquels elle ajoute du gaz par le biais d’une petite cartouche de CO2.