Une brigade défensive à solidifier

Baie-Comeau – Si la situation paraît moins inquiétante du côté de l’attaque, la défensive du Drakkar constitue toujours le maillon faible du club et suscite encore des points d’interrogation.

Quatorzième au cumulatif officiel de 2017-2018, le navire baie-comois a terminé au 13e rang au chapitre de la moyenne défensive avec un total de 257 buts accordés à l’adversaire, 27 de plus que la saison précédente.Les membres de la brigade ont tous vieilli d’un an. Ils devront vite mettre à profit l’expérience vécue la saison dernière afin de redresser la situation avec la présence de trois arrières de 19 ans, trois de 18 et deux de 17 ans.Devant le filet, les cerbères Kyle Jessiman (19 ans) et Justin Blanchette (18 ans) vont composer la paire partante.« Nous avons deux gardiens avec des styles différents. L’un est plus petit et rapide. Le deuxième est plus gros devant son filet. Les deux font partie de la solution et doivent nous donner une chance de gagner à chaque soir », a pris la peine de préciser l’entraîneur Martin Bernard.

Dimension physique À la ligne bleue, l’ex-Screaming Eagle du Cap-Breton Sacha Roy (19 ans) va apporter une dimension physique importante. « C’est un problème que j’avais soulevé l’an passé après les départs des (Samuel) Thibault, (Mikaël) Sabourin et (Matteo) Pietroniro. Roy va nous aider là-dessus tout comme Yan Aucoin, qui amorce sa quatrième saison dans la ligue. » Après une campagne difficile, le défenseur Xavier Bouchard (18 ans) aura également une belle occasion de se reprendre maintenant qu’il a été repêché par les Golden Knights de Vegas. « Il faut toujours faire attention avec les joueurs qui vivent leur année de repêchage. Xavier représente un rouage clé et a sûrement beaucoup appris de ce passage. Il doit maintenant apprendre à diversifier son jeu, mettre plus de rondelles au filet et s’assurer d’avoir une relance du jeu rapide tout comme l’ensemble de nos défenseurs. »

Ne pas ralentir Cette consigne sera répétée souvent au reste du groupe d’arrières complété par les Christopher Merisier-Ortiz, Louis Jr Tardif, Hugo Savinsky, Jérémy Michaud, la surprise du camp selon Bernard, et Brendan St-Louis.« L’objectif est de ne pas ralentir le jeu et de sortir la rondelle rapidement afin d’éviter les revirements dans notre territoire. Ce fut l’une de nos principales lacunes la saison dernière », a reconnu le dirigeant.Optimiste, celui qui en est à la dernière année de son contrat fait fi de toutes les prédictions qui placent son équipe parmi les clubs de tête.« Il s’agit de l’an 3 de notre plan. On est rendus là. L’objectif est de gagner le plus de matchs possibles en s’occupant de nos affaires et en mettant l’emphase sur les choses que nous pouvons contrôler », conclut-il.