GHOST OF TSUSHIMA

Le studio Sucker Punch prépare sa première incursion en territoire japonais avec un jeu d’époque relatant les invasions mongoles. Superbes paysages et sabres virevoltants sont au programme.

L’action se déroule en 1274, juste après les invasions mongoles, sur l’ile de Tsushima. L’avant-poste a facilement cédé à l’envahisseur, les Japonais étant surpris par les techniques de l’ennemi. C’est en changeant ses techniques de combat et en adoptant la « voie du fantôme » que Jin Sakai, le héros, devra vaincre les forces mongoles. Le héros devrait bénéficier d’un haut niveau de personnalisation, allant de pair avec des armes variées (katana, lances, bouclier, arc, grappin). Si selon Chris Zimmerman, codirecteur du studio, les combats ne mettent en scène au maximum que de petits groupes d’ennemis pour valoriser la technicité, Jin pourra utiliser un ralenti pour cibler plusieurs adversaires et choisir entre l’action et l’infiltration.

L’île pas vilaine
Le monde ouvert est matérialisé par l’ensemble de l’île de Tsushima : ni trop grand, ni trop petit, mais habité d’une belle densité, riche d’événements et de points d’intérêt allant jusqu’à donner la sensation d’un véritable périple lorsqu’on le traverse. Pour ce faire, Jin peut monter à cheval, un détail soigné par le studio qui aura même réalisé de la motion capture sur les montures. La variété des paysages et des rencontres pimentera le voyage, que l’on immortalisera via l’indispensable mode photo. Enfin, pour favoriser l’immersion, les développeurs ont pensé à intégrer des dialogues en japonais. Déjà auteurs d’un InFamous Second Son épatant au lancement de la PS4, Sucker Punch pourrait bien fracturer quelques rétines avec cette nouvelle licence étonnante.