Exploration spatiale Deux sondes en route vers Mercure

Parmi toutes les planètes du Système solaire, il en est une qui reste particulièrement mystérieuse, car difficile d’accès. Et pour cause : elle est la plus proche du Soleil, à seulement 58 millions de kilomètres environ (contre 150 millions pour la Terre). Cette planète, c’est Mercure. Le 19 octobre, une mission européano-japonaise, baptisée BepiColombo, a décollé en direction de celle qui est aussi la plus petite planète rocheuse de notre système pour en savoir plus. Après sept ans de voyage et 9 milliards de kilomètres parcourus au total, deux sondes, MPO (Mercury Planetary Orbiter) et MMO (Mercury Magnetospheric Orbiter) devraient se placer en orbite dès 2025. La première sera chargée de cartographier la planète et d’étudier sa composition, tandis que la seconde devra scruter son champ magnétique. Ces informations serviront, bien sûr, à mieux connaître Mercure, mais également à comprendre comment les planètes situées près de leur étoile (ce qui est aussi, dans une moindre mesure, le cas de la Terre) évoluent au fil du temps. Avant de pouvoir exploiter des données, c’est d’abord un véritable défi technique qu’il va falloir relever : si près de notre astre, l’attraction gravitationnelle et le rayonnement de ce dernier sont considérables… Gare à la surchauffe !