Bouygues Une année de transition pour le résultat opérationnel

Après le profit warning du 18 octobre, les investisseurs attendaient la publication des résultats à neuf mois du groupe de construction, diversifié dans la téléphonie et les médias. Dans un marché parisien en légère baisse, jeudi en fin de matinée, l’action Bouygues gagnait un peu plus de 1 %. Les marchés ont donc jugé les performances plutôt favorables. Le fait marquant est la bonne dynamique commerciale dans toutes les activités, notamment chez Bouygues Telecom, où l’on compte 452.000 nouveaux clients forfait mobile hors MtoM. Mais, du côté de la rentabilité, le résultat opérationnel courant recule de plus de 12 %. Ce net retrait trouve son origine dans les difficultés auxquelles ont été confrontées les activités de construction. Leur résultat opérationnel s’est établi à 406 millions d’euros, contre 579 millions à fin septembre 2017. Cette différence négative de 173 millions se décompose en – 138 millions pour Bouygues Construction, – 11 millions (notamment imprévu de finalisation de trois projets chez Bouygues Energies & Services) pour Bouygues Immobilier et – 24 millions pour Colas (en raison, entre autres, de grèves à la SNCF).

Le redressement de Bouygues Telecomseconfirme
Le redressement de Bouygues Telecomseconfirme

Cette déconvenue (à l’origine du profit warning) a été partiellement compensée par le résultat opérationnel de Bouygues Telecom, qui a progressé de 51 millions d’euros, à 314 millions d’euros et, plus modestement, par celui de TF1 en amélioration de 8 millions, à 124 millions.

RÉSULTATS TRIMESTRIELS
RÉSULTATS TRIMESTRIELS

Pour l’ensemble de l’exercice, les perspectives révisées en octobre ont logiquement été confirmées. Le résultat opérationnel courant de la construction et la marge sont donc attendus en baisse par rapport à celui et à celle de 2017. Toutefois, l’impact sur cette dernière ne sera que de quelques dizaines de points de base, en tout cas inférieur à un point de pourcentage. Les tendances de fond du secteur de la construction restent bonnes avec une forte demande à l’échelle mondiale. A l’inverse, la marge de TF1 (hors événements sportifs majeurs) devrait s’améliorer. Quant à Bouygues Telecom, le redressement se poursuit. L’objectif d’un cash-flow libre de 300 millions d’euros a été confirmé. La marge d’excédent brut d’exploitation devrait être au-dessus de celle de l’an dernier. Au global, le groupe anticipe un résultat opérationnel courant stable ou en légère baisse par rapport à 2017.

Laisser un commentaire