Européennes : quand Wauquiez démarchait le général de Villiers

A l’époque, le général Pierre de Villiers (photo) était déjà un auteur à succès (Servir, chez Fayard), mais pas encore celui qu’un gilet jaune voulait envoyer à Matignon. Au début de juin, un rendez-vous discret se déroule dans une brasserie parisienne, à l’abri des regards : Laurent Wauquiez a souhaité prendre un verre avec l’ex-chef d’état-major des armées. Le président des Républicains tente une manoeuvre d’approche dans l’optique des élections européennes de 2019. Mais Villiers refuse de saisir la perche qui lui est tendue. Un peu plus tard, c’est Bruno Retailleau qui entreprend une démarche auprès d’Arnaud Danjean : le président du groupe LR au Sénat cherche à convaincre le député européen de prendre la tête du combat ; celui-ci décline la proposition. François-Xavier Bellamy (qui vient de publier Demeure, chez Grasset) finira-t-il par être la tête de liste idoine ? Son nom ne fait pas l’unanimité : le président du Sénat, Gérard Larcher, est monté au créneau pour dire tout le mal qu’il pensait de cette idée.

Laisser un commentaire