THE LAST OF US PART II

Six ans après l’épisode original, l’un des jeux les plus marquants parmi les exclusivités Sony s’apprête à dévoiler une suite plus sombre, plus viscérale. Âmes sensibles s’abstenir.

Pour Neil Druckmann, codirecteur du studio, il s’agit de « traiter de sa propre violence, la vraie, de ses conséquences et d’en faire quelque chose de répugnant pour le joueur ». Dont acte. Le premier trailer sombre et ultraviolent mettait en scène de nouveaux acteurs. Plus fort encore, le second jouait sur la sérénité et l’aspect touchant d’un baiser échangé entre Ellie et son amie Dina, avant de miser sur un contraste fort avec une phase d’action et d’infiltration mettant la jeune fille aux prises avec des ennemis. Les améliorations crèvent les yeux sur tous les plans : graphismes à tomber par terre, animations contextuelles stupéfiantes de réalisme, plans de caméra ingénieux… et une violence viscérale, presque insoutenable.

Nouveau départ
Cette deuxième partie se déroule quatre ans après le premier volet et est centrée sur Ellie désormais âgée de dix-neuf ans, devenue seul personnage jouable. Un PNJ l’accompagnera durant l’aventure, sans que l’on sache de qui il s’agit. Joël ? Est-il encore vivant ? Sont-ils encore amis ? Mystère. L’histoire se déroulera dans la région de Seattle, où un camp de réfugiés organise des patrouilles autour de la petite ville de Jackon. Jesse, Dina et Ellie en font partie, tentant d’éradiquer infectés et rôdeurs divers À la manière d’Uncharted 4 en son temps,les niveaux devraient être beaucoup plus ouverts,proposant plus d’opportunités, notamment en renforçant l’aspect infiltration avec davantage d’occasions et moyens de se cacher ou de se mettre à couvert. Le menu d’artisanat a été revu pour plus de simplicité et d’efficacité au coeur de l’action. Le mode multijoueur, Factions, plutôt anecdotique dans le premier opus, devrait être de retour. Gageons que, comme avec Uncharted 4, Naughty Dog aura concocté quelques nouveautés sur ce point.

Laisser un commentaire