Signa temporum, ars temporis…

Encore une victoire contre les spoliations nazies : le Guggenheim annonçait, le 9 octobre, qu’il rendait une Importante pein-ture du peintre expressionniste Ernst-Ludwig Kirchner aux héritiers du marchand allemand Alfred Flechtheim. La Fondation new-york aise avait acquis cette oeuvre en 1988 par un échange avec le MoMA.

Une oeuvre de Walter Leblanc acquise par la Tate Mo-dern.
Une oeuvre de Walter Leblanc acquise par la Tate Mo-dern.

Une recherche de deux ans en collaboration avec la famille et l’administration chargée des demandes de restitutions a révélé que le tableau était bien en 1933 la propriété de Flechtheim, qui l’a confié à sa nièce quand il a fui l’Allemagne.

Barisky, Girl with Balloon, Sotheby's, Londres, 05-10
Barisky, Girl with Balloon, Sotheby’s, Londres, 05-10

Celle-ci s’est suicidée en 1942, au moment d’être envoyée en déportation. Entre-temps, le tableau s’est retrouvé en 1938 entre les mains d’un dignitaire nazi, Kurt Feldhàusser. Après sa mort en 1945, sa mère l’a vendu à la Weyhe Gallery de New York, où un couple de collectionneurs du Missouri l’a acheté avant de l’offrir au MoMA. +++ De son côté, la Fondation Walter & Nicole Leblanc annonçait l’acquisition par donation de quatre oeuvres de l’artiste par la Tate Modern de Londres, qui devient ainsi la troisième institution cultu-relle internationale à disposer d’un corpus d’oeuvres de l’artiste d’une telle importance. +++ Campagne électorale oblige, trois musées anversois (le MoMu, le FOMU et DIVA) viennent de voir leurs subventions fortement augmentées par le ministère de la culture flamande, soit un total de 9,6 millions d’euros répartis entre les trois institutions. +.4-+ A New York, le Metropolitan Museum va quitter le bâtiment Breuer de Madison Avenue, que la Frick Collection va récupérer temporairement pendant sa rénovation. +++ Londres, sous les yeux hébétés du public, un tableau de Banksy, Girl with Balloon, s’autodétruisait à l’issue d’enchères tenues chez Sotheby’s, le 5 octobre dernier.

Bols de l'Atelier Pierre Culot
Bols de l’Atelier Pierre Culot

Un mécanisme caché dans le cadre a rapidement haché l’oeuvre, représen-tant une petite fille tenant un ballon rouge, pour laquelle le marteau venait de tomber au prix record de 1,08 million de livres.

Lepace-atelier de Nathalie Auzepy.
Lepace-atelier de Nathalie Auzepy.

Banksy a posté sur son compte Instagram une vidéo de l’événement, accompagnée d’une citation de Picasso « Quel plaisir que de détruire pour recommencer ». Ironie de l’histoire : dans un système où le buzz et la médiatisation sont des facteurs essentiels de la cote, ce Banksy en confettis pourrait valoir plus cher que l’original.

Jan van Kessel, Insectes sur un brin de romarin, avec des papillons, un bourdon, des coléoptères et d'autres insec-tes, 1653, huile sur panneau, 11,5 x 14 cm. Washington, National Gallery of Art.
Jan van Kessel, Insectes sur un brin de romarin, avec des papillons, un bourdon, des coléoptères et d’autres insec-tes, 1653, huile sur panneau, 11,5 x 14 cm. Washington, National Gallery of Art.

Son acquéreur a d’ailleurs décidé de régler la somme due, se disant particu-lièrement fier d’avoir acquis un moment de l’histoire de l’art… +++ Le conflit opposant le milliardaire russe Dmitri Rybolovlev et le marchand d’art suisse Yves Bouvier connaît un nouvel épisode. Le président de l’AS Monaco a décidé, le 2 octobre, d’attaquer en justice Sotheby’s, à laquelle il réclame 380 millions de dollars pour ce que ses avocats qualifient de « plus grande fraude artistique de l’histoire. » Dmitri Rybolovlev reproche à Yves Bouvier d’avoir surestimé le prix des tableaux qu’il lui a procuré afin d’empocher d’importantes commissions, et considère Sotheby’s comme le complice de cette escroquerie dont il aurait été la victime. +++ La Maison Dandoy, répu-tée pour ses biscuits, lance cet automne des cookies présentés dans des bols exclusifs, conçus par l’Atelier Pierre Culot de Roux-Miroir.

Une peinture récente de Stefan deJaeger
Une peinture récente de Stefan deJaeger

Intitulée Le temps du goûter, cette initiative devrait se répéter dans le futur avec d’autres artistes. +++ Plasticienne française, Nathalie Auzepy ouvre à Bruxelles, dans le quartier Dansaert, un nouveau concept d’espace créatif polymorphe, ouvert au public et aux professionnels (12-14 rue des Fabriques, www.nathalieauzepy.com). +++ La National Gallery of Art de Washington a récemment acquis une oeuvre typique de Jan van Kessel l’Ancien (1626-1679), petit-fils de Jan Brueghel de Velours, complétant ainsi un admirable corpus déjà établi autour de cet artiste anversois, qui sut si bien décrire plantes et insectes dans des toiles à la fois zoologiques et botaniques. +++ Du 15 au 18 novembre, les peintres Beiron Brouwers, Bram Kinsbergen et Herman Maes orga-nisent une exposition sous forme de dia-logue artistique qui se concentre sur la rela-tion entre paysages et identité (Nightingale Gallery, Hertsdeinstraat 26, Anvers). +++ A l’initiative de Gaétane Bibot, Stefan Liberski et Anne-Catherine Kennis invitent l’artiste Stefan de Jaeger à exposer chez eux (18 rue De Praetere à Ixelles, du 09 au 30-11) ses dernières oeuvres foisonnant d’une palette de couleurs fulgurante… +++ L’exposition du World Presse Photo se déroule (du 10-11 au 13-01-2019) à la Cité Miroir de Liège (22 place Xavier Neujean, www.citemiroir.be). +++ Le 18(. Brussels Art Film Festival (BAFF) se déroulera à Bruxelles, entre BOZAR, I’ISELP et la CINEMATEK, du 15 au 18 novembre (infos : www.centredufilmsurlart.com). +++ Le Prix du Hainaut des Arts plastiques (du 24-11 au 15-12) s’expose au Palais provincial de Mons (13 rue Verte). Les 8 artistes candi-dats sont Benoît Bastin (1991), Jiacinto Bran-ducci (1989), Maélle Dufour (1994), Carolina Fernandez (1984), Théo Ronse (1990), Emma-nuel Selva (1992), Robin Toubeau (1989) et Cécile Vanneste (1991).

Laisser un commentaire