Le Drakkar aborde la nouvelle saison avec confiance

Après deux saisons moins productives sur la patinoire, le Drakkar affiche plus d’optimisme et de confiance à l’approche de la campagne 2018-2019, qui s’annonce déterminante dans le plan de relance du.

Après avoir inscrit 62 points au classement (fiche de 26-32-6-4), il y a deux ans, les membres de l’équipage n’ont guère fait mieux la saison dernière, avec une modeste récolte de 65 points et un dossier de 30-33-4-1 en 68 rencontres.

Misant sur un noyau de joueurs passablement jeunes et n’alignant que deux vétérans de 20 ans (Bradley Lalonde et Simon Chevrier) avec un seul patineur européen (Ivan Chekhovich) dans les rangs, l’embarcation a souvent navigué sur des eaux agitées.

« C’est souvent ce qui se produit dans un plan de développement. Malheureusement, on ne peut pas court-circuiter les années et c’est pourquoi nous avons vécu des hauts et des bas qui vont nous servir d’expérience », a commenté l’entraîneur-chef Martin Bernard.

À sa troisième saison à la barre, le pilote entrevoit déjà beaucoup plus de lumière. « Les gars ont vieilli. Ils sont plus matures et prêts à faire le travail que l’on s’attend de leur part. Ils sont arrivés en grande forme, ils s’occupent de leurs affaires et connaissent bien leur rôle. »

Bon groupe
Après avoir bouclé le calendrier de 2017-2018 au 14e échelon du classement général, le Drakkar devrait connaître des jours meilleurs et possède les éléments pour se tailler une place dans le peloton de tête du circuit.

Avec quatre vétérans de 20 ans (incluant le capitaine Antoine Girard blessé), huit joueurs de 19 ans et sept patineurs de 18 ans à bord, le navire peut miser sur un alignement beaucoup plus compétitif.

Misant sur quatre joueurs de 20 ans, huit de 19 ans et sept de 18 ans,
Misant sur quatre joueurs de 20 ans, huit de 19 ans et sept de 18 ans,

« J’aime bien le groupe de joueurs en place ainsi que les dernières acquisitions. L’entrée en scène des Samuel L’Italien, Tyler Hylland à l’avant et de Sacha Roy en défense va nous aider. Ce sont des gars avec un bon sens du jeu et qui vont vite s’adapter », a estimé le pilote.

Top 10
Offensivement, le Drakkar a bouclé la dernière campagne avec 224 buts marqués dont 39 par le vétéran Jordan Martel, le meilleur pointeur du club avec 77 points. Le Russe Ivan Chekhovich a été un autre pilier avec ses 29 filets.

L’arrivée de Yaroslav Alexeyev (20 buts l’an dernier) donnera encore plus de piquant à une attaque menaçante complétée par les Joly, Fortier, L’Italien, Hylland, Element, Légaré et Benoît.

« Nous pouvons compter sur un top 10 pas mal intéressant. Reste maintenant à trouver les bonnes combinaisons, mais il s’agit d’un heureux problème. Les équipes qui connaissent du succès alignent souvent trois bons trios et c’est ce que nous allons avoir cette saison », s’est réjoui le patron derrière le banc.

Nouveaux adjoints
Misant sur un nouveau duo d’entraîneurs adjoints formé par Jean-François Grégoire et Jean-Philippe Simard, Martin Bernard insiste sur la notion d’un bon travail collectif de la part de ses matelots.

Martin Bernard, entouré de ses nouveaux adjoints Jean-Philippe Simard et Jean-François Grégoire
Martin Bernard, entouré de ses nouveaux adjoints Jean-Philippe Simard et Jean-François Grégoire

« Nous avons de bons vétérans, mais également de bons jeunes espoirs qui vont pouvoir contribuer à leur façon. Avec les Julien Létourneau (17 ans), Logan Camp (16 ans) et Dylan L’Italien (18 ans), nous alignons des joueurs travaillants avec une bonne attitude qui vont nous aider lorsque nous ferons appel à leurs services. »

Laisser un commentaire