Edouard de Penguilly Président du réseau Initiative Ile de-France

Le deuxième obstacle contre lequel il faut lutter, c’est l’idée selon laquelle notre structure écono mique serait hostile a la création d’entreprise.

II est vrai que, si vous vous situez dans un secteur de production de biens confronté a la concurrence de productions émanant de pays ou le coût de mam d oeuvre est extrêmement bas, vous risquez de rencontrer des difficultés Maîs si votre projet se situe dans un sec leur dans lequel l’innovation, la competence, la motivation et l’imagmation sont « différenciantes », la France en general et l’Ile de France en particulier constituent alors un veritable territoire de développe ment II faudrait, parallèlement, que les pouvoirs publics en general cessent de considérer qu’un crea leur d’entreprise qui gagne correc tement sa vie est un dangereux criminel.

JGP Le Grand Paris qui va naître le 1″ janvier prochain est une bonne nouvelle a vos yeux ? Complètement ‘ Le Grand Paris est a mes yeux le point clair qui peut dynamiser la creation d’entreprises et le developpement economique en permettant le respect des deux regles primaires qui me semblent essentielles la confiance en I avenir et la creation de locaux profession nels Le Grand Paris doit renforcer la lisibilité du territoire, il doit aider a repondre a la question de savoir ou je puis me projeter a dix ans parce qu’il y a une action structu rante des collectivites territoriales et de l’Etat Les jeunes chefs d’entreprise doivent savoir que, dans tel ou tel endroit, ils peuvent creer leur boîte dans 20 m2, puis la developper au même endroit dans 100 m2 quèlques annees plus tard, pour finir dans 6 000 m2 dans le cadre d’un parcours résidentiel d’entre prise II ne suffit pas de creer quèlques pépinières ici ou la et de couper quèlques rubans II se cree chaque annee, en France, 500 000 entreprises, maîs il n’y a pas 500 000 créations de locaux…

JGP Le Grand Paris constitue-t-il à vos yeux un environnement institutionnel favorable aux entreprises ? Oui et non Le Grand Paris consti tuera un environnement institutionnel favorable si la metropole devient un interlocuteur opérationnel, lisible et crédible Cela nécessite qu’il n’y ait pas un niveau en dessous et un niveau au dessus qui mènent les mêmes actions dans le cadre de stra tegies identiques, aboutissant a trois discours sur le même territoire, soit deux de trop Le jour ou le Grand Paris correspondra a la region Ile de France, on y sera Aujourd’hui, on conçoit le Grand Pans tel un sous pro dull de la region Ile-de-France, avec une loi NOTRe qui explique que le pouvoir economique est au niveau de la Region, alors que 78 % du PIB fran alien est réalise dans le périmètre de la future metropole II existe, hélas, un écart trop important entre l’intérêt commun et les strategies de pouvoir individuelles.

L’intérêt commun nécessiterait une vision regionale, les strategies de pouvoir font que chacun veut conserver son petit territoire a son nom pour asseoir son pouvoir En termes de bien commun, on doit faire disparaître les strategies de pouvoir personnel au profil de I’in teret general La question est de savoir comment on circule, comment on se loge, comment on évite les différenciations trop grandes entre les nantis et les autres, qui sont un obstacle au developpement economique La crispation sociale est un obstacle au developpement econo mique, qui nécessite une vie sociale apaisée et donc un developpement partage En cc sens, la creation d’entreprise représente un extraordinaire outil d’intégration sociale Peu importe la religion, peu importe la couleur, peu importe la culture, peu importe l’histoire, lorsqu’un chef d’entreprise discute avec un autre chef d’entreprise, il n’y a jamais de problème Vous avez des soucis quand les écarts sociaux sont trop importants La France n’est pas un pays raciste au sens technique du terme, maîs en termes sociaux Souvent, derrière un racisme ethnique, il existe un racisme social Lutter contre la pauvrete, c’est donc lutter centre le racisme .

Laisser un commentaire