Des éléments naturels qui nous veulent du bien !

Voici des astuces pour se servir des bienfaits prêts à l’emploi — et complètement gratuits! — du soleil, de la lune, du climat et de l’eau.

parce que tout est lié, de nombreuses médecines prennent en compte les éléments universels, des forces vitales au service de la santé: la médecine traditionnelle chinoise et ses cinq éléments (bois, feu, métal, eau et terre) en relation avec les cinq saisons (la cinquième saison étant la saison intermédiaire entre chaque saison). L’ayurveda en Inde classifie les personnes selon l’air, la terre et le feu, soit trois constitutions qui permettent de personnaliser les soins. Pour cette médecine philosophique, l’énergie vitale circule dans toutes les formes de vie sous le nom de prâna : on peut capter cette énergie très facilement en respirant près d’une source d’eau (océan, rivière, lac et même piscine). Même chose en naturopathie, médecine occidentale qui succède aux enseignements du médecin grec Hippocrate (460 avant J.-C.): le corps peut recharger ses batteries grâce aux éléments naturels. On sait aussi que les saisons peuvent jouer sur l’humeur et sur les allergies. De même, les 24 heures du rythme circadien (important en chronobiologie, nouvelle discipline médicale) sont en lien avec la qualité du sommeil ou encore avec les crises d’asthme, le vieillissement ou le diabète. Bien souvent, nous n’avons pas conscience que nous sommes soumis aux lois de la nature et au fonctionnement de la planète. Quelques éclairages…

Les bienfaits de la lumière du soleil
Une des branches de la naturopathie — l’actinologie —enseigne les vertus de la lumière naturelle, notamment à travers les yeux. En effet, l’information de la lumière et de l’intensité du soleil passe par la rétine. La naturopathe Sandrine Frappier’ nous explique: « Ce sont les yeux qui informent le cerveau que le soleil est bien là. Cela signifie que l’organisme peut secréter de la mélanine, l’hormone qui aide la peau notamment à bien réagir face au soleil et à bronzer sans faire de dégâts (sans trop de coups de soleil).

Les bienfaits de la lumière du soleil
Les bienfaits de la lumière du soleil

Si on protège sans cesse les yeux avec des lunettes, l’information ne peut pas passer et la photosensibilité est plus grande, c’est physiologique. Ainsi, on conseille d’enlever les lunettes vingt minutes par jour quand il fait beau, pour stimuler la peau, mais aussi la rétine. » Attention, il ne s’agit pas de fixer le soleil, car la rétine est fragile. Si on a les yeux sensibles, on peut commencer petit à petit, même en fermant les yeux; l’énergie solaire passera à travers les paupières. Résultat: la chaleur apaise les muscles oculaires trop contractés, ce qui détendra les yeux. De plus, la lumière stimule l’hypophyse, glande endocrine qui secrète de nombreuses hormones comme les endorphines contre le stress.

Les mystères du cycle de la Lune
On connaît depuis toujours l’influence de la Lune sur les marées notamment, sur l’agriculture (avec les cultures biodynamiques) ou encore sur le sommeil perturbé et sur les accouchements facilités les nuits de pleine lune. Ce que l’on sait moins, c’est qu’une détox de l’organisme va être plus efficace si on la commence la semaine qui suit la pleine lune : en effet, le magnétisme qui agit sur Terre est descendant, ce qui agit sur les liquides, à l’instar des marées. Ainsi, le corps élimine mieux et draine plus facilement ses toxines. Sandrine Frappier recommande d’alléger son alimentation en dissociant les protéines et les féculents pendant au moins une semaine, en alternant avec une association de protéines et de légumes, ou bien avec des céréales (ou des légumineuses) et des légumes. Les plus courageux peuvent continuer pendant 21 jours, le temps minimum d’une cure en naturopathie. En revanche, il ne faut pas adopter cette alimentation dissociée le reste de l’année pour éviter les carences en nutriments essentiels comme les protéines. Pendant ce temps de cure, on peut opter aussi pour des monodiètes de jus de légumes pendant une journée par exemple, ce qui permet de mettre en repos le système digestif et en même temps de détoxiner l’organisme. Autre cycle lunaire qui peut être bénéfique: après la nouvelle lune, c’est-à-dire en lune croissante. C’est une période d’assimilation favorable à une prise de minéraux, de vitamines ou de plantes.

Les mystères du cycle de la Lune
Les mystères du cycle de la Lune

Apprendre le climat
Attentif à la climatothérapie, le docteur Hugues Desfour (rhumatologue et médecin thermal aux thermes de Balaruc-les-Bains*) remarque depuis trente ans les changements climatiques et l’augmentation des pollutions de l’air: «Même si on constate moins de saisons marquées et que les deux tiers de la France subissent désormais des étés chauds et secs, il existe encore deux grandes tendances climatiques bénéfiques pour la santé: l’altitude et le climat marin. De plus, ces zones sont les plus protégées des pollutions.» Explication: les pollutions de l’air intérieur et extérieur sont des risques supplémentaires dans des maladies comme l’asthme — vrai fléau engendré par les polluants chimiques notamment. Le Dr Desfour conseille donc aux asthmatiques de faire leur rééducation respiratoire dans un climat d’altitude dans les massifs montagneux. Quant au climat marin, il renforce le système immunitaire en augmentant les globules rouges, et il stimule la circulation sanguine et l’absorption des oligo-éléments par l’organisme: idéal pour les personnes fatiguées. Plus précisément, le climat marin méditerranéen est très profitable aux personnes qui ont besoin de se détendre, autant psychologiquement que physiquement. De plus, la chaleur et l’air marin vont détendre ceux qui souffrent de poussées inflammatoires en cas de rhumatismes douloureux. C’est aussi très utile en cas de fibromyalgie, de burn-out et de dépression. Un climat également approprié en cas d’insomnie, car il est sédatif. Quant aux climats marins de la Manche et de l’Atlantique, ils sont toniques et vivifiants, parfaits pour ceux qui cherchent à se revitaliser.

L’eau qui soigne
On baigne dans les eaux thérapeutiques depuis les thermes romains puisque la Terre regorge de sources riches en minéraux et oligo-éléments. Outre le thermalisme et la thalassothérapie, la naturopathie utilise aussi cet élément vital, notamment pour relancer l’énergie avec des enveloppements de drap mouillé à l’eau froide pour tout le corps: une fois enveloppé, attendez que le drap se réchauffe grâce à la température corporelle. C’est une vraie séance de revitalisation (à ne pas faire quand on est épuisé). On peut aussi utiliser l’eau froide (inférieure à 28°C) en bain de pieds ou en douche pour apaiser une inflammation, une douleur ou les jambes lourdes.

L'eau qui soigne
L’eau qui soigne

Pour un bain réchauffant, choisir une eau au-dessus de 35°C, ce qui va calmer et apaiser le corps et le mental, en détendant les muscles. Pour une crise d’asthme, faire un «bain de bras» en les plongeant dans l’eau chaude pendant cinq minutes, ce qui calme tout le haut du corps. Au contraire, pour une migraine, plongez les bras dans l’eau froide pendant une minute, à renouveler deux fois ; à faire au tout début de la crise.

Laisser un commentaire