François HOLLANDE lap pièce de théà QUI LE FAIT TREM

Souvenez-vous : le 12 octobre 2016 sortait chez Stock un ouvrage de six cents pages qui déclencha un déferlement médiatique sans précédent, précipitant la chute du précédent président de la République. Dans ce livre, fruit d’une soixantaine d’entretiens entre le chef de l’État avec Gérard Duvet et Fabrice Lhomme, deux journalistes du Monde, François Hollande se livrait à d’incroyables confidences, allant jusqu’à clairement évoquer les assassinats commis par nos services secrets sur des cibles terroristes, informations qui relevaient pourtant du secret-défense !

Du jamais vu dans l’histoire de la Ve République : avec une légèreté certaine, un président outrepassait son devoir de réserve en distillant, au i l des pages, des renseignements ultrasecrets ! Résultat : l’ouvrage, vendu à plus de 300 000 exemplaires, a consterné toute la classe politique, de gauche à droite, les proches du leader socialiste en tête.

Face à cette nuée de critiques, l’hôte de l’Élysée, discrédité, décida même de ne pas se représenter. À l’époque, il faut savoir que l’élu, mis en coni ance par les journalistes,n’avait pas souhaité relire les épreuves avant leur publication. « À la sortie du livre, il n’a pas réagi de façon négative, sauf pour nous dire qu’il détestait son titre », se souvient Gérard Davet qui, en exclusivité, a accepté de répondre à nos questions.

Jeu de dupes Deux ans après ce psychodrame politique, voilà que ce mauvais souvenir rejaillit avec une force insoupçonnée dans la paisible vie de l’ex-président : car cet ouvrage de tous les scandales va être adapté prochainement au théâtre, en collaboration avec Jean-Marc Dumontet, qui possède six salles dans la capitale, préside l’Académie des Molières, tout en produisant, entre autres, Nicolas Canteloup et Pierre Richard. L’homme tient d’ailleurs à clarii er les choses : «Le but de cette pièce n’est surtout pas d’assassiner François Hollande. » Le projet est des plus sérieux et les deux enquêteurs du Monde sont déjà en train de travailler d’arrache-pied pour « théâtraliser » cette série d’entretiens, en resserrant la dramaturgie et en évitant les discours trop longs. « L’idée de la pièce, précise Gérard Davet, est de raconter le jeu de dupes entre un président persuadé que ce livre, écrit tout à son honneur, assurera sa réélection pour son second mandat, et deux journalistes qui ne veulent faire que leur travail avec objectivité, parfois au détriment de leur interlocuteur… »

Bref, ce huis clos très politique à trois personnages disséquera les passionnantes étapes d’une manipulation, qui i nit par se retourner contre son manipulateur.« Notre modèle, ajoute Gérard Davet, est Frost / Nixon, L’heure de vérité, un i lm de Ron Howard, qui montre le face-àface tendu entre le journaliste américain de télévision David Frost et le président des États-Unis, alors embourbé en pleine affaire du Watergate. Au bout de plusieurs heures d’entretiens, Nixon, piégé, montre sa vraie nature et la situation lui échappe.Il n’en ressort pas grandi dans l’opinion. » Très impliqués, les deux reporters ont déjà une idée assez précise de la distribution. « Pour jouer François Hollande, nous avons pensé, avec Fabrice Lhomme, à deux acteurs d’envergure que nous apprécions : Philippe Torreton et Niels Arestrup », poursuit Davet, avant d’ajouter : « J’ai beaucoup d’admiration pour Niels Arestrup, comédien au charisme formidable, notamment dans Un prophète de Jacques Audiard, et aussi grand acteur de théâtre. » L’artiste, qui a joué en 2006 dans Le candidat, une i ction politique sur la préparation d’une élection présidentielle, et dans la série Baron noir sur Canal +, paraît le mieux bien placé pour .

Laisser un commentaire