L’Ile-de-France présentée aux nouveaux députés

De nombreux députés franciliens ont participé, le 10 juillet, à une présentation des enjeux régionaux à la préfecture d’Ile-de-France.

Montrer aux parlementaires fraîchement élus « que les portes de l’Etat leur sont ouvertes », et leur décrire les enjeux des politiques publiques dans une région « qui concentre les atouts mais aussi les difficultés ». Tel était l’objectif de la matinée d’accueil organisée le 10 juillet à la préfecture d’Ilede- France à l’intention des nouveaux parlementaires franciliens, qui furent nombreux à répondre présent. « L’Ilede- France connaît un effet de masse, d’intensité, de concentration des problèmes posés qui en transforme la nature », a résumé le préfet Michel Cadot, en préambule.

30 % de la richesse nationale Le secrétaire général aux affaires régionales (Sgar), Yannick Imbert, a rappelé l’importance du contrat de plan Etat-Région (CPER) 2015-2020, doté de 7,5 milliards d’euros, et décrit le rôle de « grand ordonnateur » joué par l’Etat, « alors qu’une mise en cohérence des politiques publiques s’impose », que ce soit à Paris-Saclay, Paris-La Défense, pour l’hôpital nord du Grand Paris ou les ex-terrains PSA à Aulnay. Philippe Yvin, président de la Société du Grand Paris (SGP), a rappelé l’accord intervenu en 2013 pour un Grand Paris des transports, alliant rénovation du réseau existant et construction des 200 km et 68 gares du Grand Paris express d’ici à 2030. « Un réseau entièrement financé par les Franciliens, facteur de création de richesse au sein d’une région qui produit 30 % de la richesse nationale mais en consomme 22 %. » Une façon de suggérer des réponses aux parlementaires franciliens qui se verraient reprocher, par leurs collègues de province, d’appartenir à une région qui monopoliserait les crédits budgétaires. Côté aménagement, le PDG de Grand Paris aménagement, Thierry Lajoie, a notamment présenté les nouveaux outils permettant une meilleure articulation des projets entre Etat, entreprises et collectivités : société publique locale d’amén a ge m e n t d ’ i n té rê t n a t i o n a l (SPLA-IN) et société d’économie mixte d’aménagement à opération unique (Semaop).

Laisser un commentaire